1 million d’euros pour une pelouse synthétique

Un choix non écologique

Au moment où se pose la question de la nécessité d’un développement durable, la municipalité s’est engagée dans la destruction d’un hectare d’herbe pour y construire un terrain de sport avec pelouse synthétique.

Cette technologie est interrogée quant aux risques cancérigènes, aux risques de blessures par brûlures et sans que jamais ne soit abordés la méthode et le coût environnemental du recyclage de la couche superficielle synthétique (tous les 15 ans).

Plus d’un million d’euros !

Montant total du coût des travaux et du financement : 

Travaux (Lot 1 et lot 2)  956 331 € + charges d’intérêts pour la ville (emprunt de 283 000 € sur 40 ans) 66 579 € = Coût total 1 022 910 €.

Certes,  la ville a obtenu des subventions de la Région, de l’Etat, du Département, de la Fédération du football amateur,  pour un montant total de 686 890 €. Quelle qu’en soit l’origine, il s’agit principalement d’argent public, dont on peut se demander s’il en est fait le meilleur usage.

Les finances locales devront donc supporter, dans le budget d’investissement 2020, 283 000 € d’autofinancement et dans le budget de fonctionnement 66 579 € d’intérêts étalés sur 40 ans soit plus de six mandats.

Un dérapage bugétaire

Le conseil municipal de septembre 2019 avait adopté pour ce terrain un autofinancement de 133 000 €. Celui du 14 octobre 2020 porte cet autofinancement à 283 000 €,  soit un dépassement de 127 %  

https://www.ville-nogentlerotrou.fr/wp-content/uploads/2019/09/190926_CR_CM-26-SEPT-2019.pdf

400 000 € de plus dans les 15 ans

La durée de vie de la structure superficielle est de 15 ans. Cependant, des durées de vie plus courtes sont constatées comme au Stade René-Guillou de Lannion où,  après 13 ans de service,  la pelouse synthétique doit être refaite pour un montant de 400 000 €  (Le Télégramme, 01 octobre 2019). 

La réfection des pelouses synthétiques ne semble pas, à ce jour,  faire l’objet de subventions. La ville devra, certainement, assumer totalement le coût de cette réfection. A cette date de renouvellement des matériaux de surface,  il restera encore à rembourser sur les premiers travaux 218 487 € !

Chantier du terrain synthétique en cours dans le complexe sportif Robert Huwart à Nogent-le-Rotrou, janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *