Lettre de démission de Bernard Monguillon au Maire de Nogent-Le-Rotrou

Nogent le Rotrou, le 27 Août 2018

Monsieur le Maire,

Membre du conseil municipal de Nogent le Rotrou depuis les dernières élections et chargé en tant qu’Adjoint des questions liées à l’Education, je souhaite aujourd’hui me retirer et de cette fonction d’Adjoint et de celle de conseiller municipal.

Ma décision fait suite à des désaccords persistants sur le fond et la forme.
Depuis quelques mois, j’ai pris du recul, me suis interrogé sur ma place au sein de la majorité, ce qui m’amène à cette double démission.

Avant d’en donner les raisons, je souhaite rappeler que de 2008 à ce jour, j’ai toujours été loyal à la majorité aussi bien dans mes votes que dans mes prises de parole.

Depuis 2014, dans ma fonction d’Adjoint à l’Education, j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler au service des enfants des écoles, personnel communal, personnel de l’Education Nationale et parents d’élèves.

Avec Jean Claude Dordoigne, Conseiller Municipal Délégué à l’Education, et Sylvie Cousin, Responsable du service Education, j’ai la fierté d’avoir mené à bien plusieurs dossiers :
– La mixité sociale sur les écoles des Gauchetières avec la fusion des deux écoles maternelles et élémentaires (engendrant la fermeture de la Maternelle Jean Macé qui a conduit à des économies de fonctionnement) ;
– La création d’un pôle maternel et élémentaire (allant désormais du CP au CM2) sur chacune des trois zones de la Ville (Plateau, Gauchetières et Centre) ;
– L’amélioration qualitative des temps périscolaires (avec notamment la mise en place des TAP) ;
– La sécurisation progressive des écoles ;
– Le transfert du Centre Médico Scolaire dans l’école maternelle Paul Langevin avec des locaux aménagés (ouverture prévue en septembre 2018) ;
– La féminisation des noms des écoles avec la dénomination de trois écoles ;
– Le début de la mise en œuvre d’un plan Numérique dans les écoles de la Ville (après beaucoup de retard dû à l’absence de budget alloué) qui permettra la dotation en équipements sur le second semestre 2018.

Ce que je regrette et ce qui me conduit aujourd’hui à démissionner, ce sont les éléments suivant :
– L’insuffisante prise en compte de l’Education dans les investissements (malgré des besoins importants de remise en état et de mise aux normes obligatoires de plusieurs bâtiments scolaires) ;
– Le choix d’investir dans des projets certes structurants pour la Ville mais qui sont décidés trop souvent en fonction d’opportunités, de cofinancement (certes utiles), qui consomment par conséquent une grosse partie de l’enveloppe d’investissement et orientent les choix au détriment des besoins quotidiens des Nogentais (notamment dans les écoles) ;
– Une demande d’économies (dont je partage le bien fondé et à laquelle j’ai contribué) qui écrase le fonctionnement et les possibilités d’action rapide de nos services (notamment dans les écoles).

– L’insuffisance de travail collectif entre élus de la majorité ou entre adjoints (malgré plusieurs demandes de ma part et de celles d’autres élus, la majorité ne se réunit que pour préparer le conseil municipal et non pour débattre, réfléchir, penser collectivement l’avenir de la ville, travailler en transversalité) ;
– Le manque d’information sur certains sujets (notamment les investissements structurants comme ceux de Cœur de Ville annoncés dans la presse mais avec une insuffisante concertation et élaboration au préalable avec les élus de la majorité) ;
– Les points soulevés par le rapport de la cour des comptes paru en 2017 (notamment le niveau de la dette qui invite à la prudence dans les investissements) ;
– Le non-respect, sans justification, de l’accord politique passé en 2014 entre le PS et PRG.

Je ne me reconnais ni dans la méthode de travail ni dans les choix opérés.
Ainsi, au regard des éléments ci-dessus et malgré le fort attachement à ma mission, je vous adresse par la présente ma démission du conseil municipal, à compter de la réception de cette lettre.

Compte tenu de ma fonction d’Adjoint, j’adresse également un courrier à la Préfète d’Eure et Loir.

Je laisserai en mairie tous les documents relatifs aux dossiers sur lesquels je travaillais et prendrai les dispositions nécessaires pour transmettre toutes informations utiles à mon successeur.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de mes respectueuses salutations.

Bernard MONGUILLON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *