La Jeunesse : une population oubliée dans la vie démocratique de Nogent-Le-Rotrou ?

La place non-négligeable des jeunes dans la population nogentaise

Les chiffres qui vont suivre proviennent de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques)

En 2016, la population totale de Nogent s’élevait à 10 378 habitants, c’est une diminution à ne pas prendre à la légère puisque 10 ans auparavant, en 2006, cette dernière était de 11 953 habitants.

La jeunesse nogentaise que l’on va définir comme étant les personnes âgées de moins de 30 ans représente un total de 2986 habitants soit 30% de la population de Nogent en 2015.

Les habitants âgés de 30 à 59 ans occupent 32% de la population.

Et enfin, 35% des Nogentais se trouvent dans la classe d’âge des 60 ans et plus.

En terme démographique, aucune classe d’âge n’étant écrasante, l’avis de l’ensemble des classes d’âge lors du processus de prise de décisions ne devrait-il pas être pris en compte ?

De plus, à Nogent, la part des jeunes n’est pas à prendre à la légère, puisque environ 1 Nogentais sur 3 est un jeune de moins de 30 ans en 2015 selon l’INSEE.

C’est pourquoi il est nécessaire de ne pas négliger cette part importante de la population notamment au sein du rouage démocratique.

Un manque de représentativité des jeunes au sein de l’organisme politique de la ville : le Conseil Municipal loin d’être représentatif des différentes classes d’âge de Nogent-Le-Rotrou

L’ensemble des chiffres concernant le Conseil Municipal Nogentais sont extraits de https://www.webvilles.net/mairie/28280-nogent-le-rotrou.php.

Ce site ne prend pas en compte les 6 élus qui sont partis et donc les 6 qui les ont remplacés sur la période (23 mars 2014 – 1 février 2019). Afin de rendre les chiffres fiables nous nous sommes informés de l’âge de ces 6 personnes qui ont rejoint le Conseil Municipal sur cette période.

Population nogentaise (2015)*Conseil Municipal nogentais (2019)
Âge moyen43 ans60,5 ans
Moins de 30 ans 30%0%
30-59 ans 32%45%
Plus de 60 ans 35%55%

*Source INSEE

En effet, si on s’intéresse à la composition du Conseil Municipal, on se rend très vite compte qu’il n’est pas du tout représentatif des différentes classes d’âge de la population nogentaise et en particulier de la jeunesse.

Un constat très problématique puisque les Nogentais de moins de 30 ans n’ont aucun représentant au Conseil Municipal soit environ 30% de la population nogentaise.

Quelles solutions sont à envisager afin de permettre à la jeunesse de Nogent de s’exprimer au sein du rouage démocratique : la création d’un Conseil Municipal des Jeunes Nogentais ?

En effet, il est plus qu’important de chercher des solutions à mettre en place afin de permettre à cette classe d’âge des moins de 30 ans de s’exprimer et d’obtenir la possibilité d’émettre son avis sur les décisions de la ville.

Pour cela, plusieurs solutions peuvent-être mises en place :

– Maison des Jeunes Nogentais (MJN) qui aurait un certain pouvoir d’action sur la ville et une relation étroite de coopération avec l’adjoint chargé de la jeunesse et pourquoi pas celui des sports de la municipalité nogentaise, dans l’objectif de créer des projets, événements et donc que les jeunes se sentent représentés au sein de l’animation nogentaise.

– Conseil Municipal des Jeunes Nogentais (CMJN) déjà implanté dans un certain nombre de villes en France, le CMJN serait réservé aux jeunes nogentais âgés de 16 à 29 ans.

  • Solliciter la jeunesse: Ces derniers auraient enfin la possibilité d’émettre leur avis sur leur ville mais aussi de peser sur les décisions de cette dernière, de plus, les jeunes pourront enfin se sentir véritablement écoutés mais surtout réellement intégrés.
  • Rôle pédagogique: Dans le cadre du parcours de la citoyenneté, les jeunes volontaires au CMJN découvriront l’expérience d’un citoyen acteur de sa ville.

Ainsi, ces derniers pourront grâce à cette instance acquérir l’expérience de participer à la prise de décisions, celle d’œuvrer pour sa ville etc.

Ils auront, de plus, à cœur, le sentiment d’être utile dans la recherche du bien-être pour les citoyens de leur commune.

– Conseil Municipal des Enfants Nogentais (CMEN) dont le rôle serait similaire au CMJN mais qui serait composé cette fois-ci d’enfants âgés de 10 à 15 ans.

  • Plus axé sur la découverte de sa ville : intégrer un processus de découverte et d’apprentissage de sa ville.
  • Solliciter les enfants de manière ludique : l’objectif est de développer chez les enfants un sentiment d’utilité à leur ville. En effet, il s’agit de présenter les aspects positifs de la ville tout en évoquant les aspects plus négatifs en sollicitant de manière ludique l’aide des enfants pour résoudre ces derniers.

L’objectif est de les sensibiliser au fait qu’ils ont une place et que leur parole compte. Certains vont développer une envie de s’investir au sein de leur ville et donc en grandissant développer des idées/projets pour cette dernière.

– Solliciter les établissements scolaires

Les jeunes des écoles/collèges/lycées auraient la possibilité de répondre à un ensemble de questions pour obtenir leur avis sur d’éventuels projets/idées à mettre en place à Nogent pour la jeunesse.

Cela offre une nouvelle fois, un moyen d’obtenir l’avis des jeunes mais aussi de répondre à leurs attentes et ainsi, d’organiser, pour eux, des évènements, animations etc.

La mobilisation de la jeunesse: une des composantes essentielles au bon déroulement de la démocratie participative et active ?

Nous sommes sur un constat bien préoccupant, la jeunesse représente une grande partie de la population nogentaise, pourtant elle n’est pas représentée au sein du rouage démocratique de la ville. Pourtant, il existe diverses solutions afin que cette classe d’âge puisse s’exprimer, donner son avis et peser dans le mécanisme décisionnel de la commune (Conseil Municipal des Jeunes, Conseil Municipal des Enfants, Maison des Jeunes, Sondages pour la jeunesse etc.)

Il est plus que fondamental que cette dernière obtienne les moyens de participer et de donner son avis, puisque comme tous les autres citoyens elle a la légitimité de prendre part aux prises de décision.

En effet, quelque soit leur âge, leur statut social, ou n’importe quel autre critère: une démocratie participative et active ne peut fonctionner correctement, que si et seulement si l’ensemble des citoyens obtiennent la possibilité de participer et d’émettre leur avis sur la commune ainsi que dans le prise de décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *