La population de Nogent-le-Rotrou

Sujet de préoccupation des habitants, la population décline depuis plusieurs années. Nogent-le-Rotrou a perdu plus de 22% de sa population en 40 ans (de 1975 à 2015) et se retrouve désormais dans les communes de moins de 10 000 habitants.

Différentes définitions de la population

En statistique, il existe deux définitions de la population :

  • La première – celle que nous retiendrons ici – est celle de L’INSEE. Elle distingue la population d’une commune en deux parties : les habitants de la ville et la « Population comptée à part » qui sont principalement les étudiants résidants dans la commune où ils étudient.
  • La deuxième définition est celle des impôts. Contrairement à la première, elle inclut cette « Population comptée à part » dans ses calculs. Cela paraît juste du point de vue de l’administration des Finances publiques, puisque les étudiants sont des contribuables pour les impôts locaux dans la ville où ils étudient, et des contribuables sur la feuille d’impôts de la commune de résidence de leurs parents.

Nous retenons le calcul de l’INSEE car, en additionnant les populations municipales avec cette méthode, nous obtenons une estimation population française cohérente, contrairement à la méthode de calcul de l’administration des Finances publiques qui grossirait le trait de la population française de plusieurs millions de personnes.

Le Communauté de communes et l’Aire urbaine

Dans le même temps, de 1975 à 2015, la Communauté de communes du Perche et l’Aire Urbaine de Nogent-le-Rotrou ont également perdu des habitants mais de façon moindre (respectivement 12% et 5% de déclin). On constate que cette perte est due à la baisse de population de Nogent-le-Rotrou, car si on considère la population globale en excluant Nogent-le-Rotrou, nous observons que la Communauté de Communes et l’Aire Urbaine gagnent respectivement 3% et 42% sur cette même période de 1975 à 2015. Isolément, la population des six communes voisines est en hausse (Margon, Brunelles, Coudreceau, Champrond-en-Perchet, Saint-Jean Pierre-Fixte et Saint-Pierre-la-Bruyère) .

Qu’en est-il des autres communes françaises ?

En naviguant sur le site de l’INSEE, nous pouvons avoir un aperçu de la population de chaque commune en 2015 et la comparer celle de 2010. Cela nous donne un ordre d’idée du positionnement de Nogent-le-Rotrou par rapport aux autres déclins de populations.

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3564100?sommaire=3561107

Entre 2010 et 2015, la ville de Nogent est passée de 10 884 à 9 956 habitants, soit une perte de 8,53%.

La France compte plus de 36 000 communes et parmi elles 5 300 villes de plus de 2 000 habitants.

Le déclin de population de Nogent-le-Rotrou la classe 51ème sur les 5 300 communes françaises de plus de 2 000 habitants. Elle fait donc partie du 1% perdant le plus d’habitants.

En Eure-et-Loir, c’est la commune perdant le plus d’habitants parmi les 36 communes du département.

Et elle est la 3ème commune perdant le plus de population parmi les 227 communes de la région Centre – Val de Loire.

Cela nous montre que ce n’est pas un mouvement généralisé, ni dans le département, ni dans la région, ni dans le pays.

Composition de la population

Vous trouverez ci-dessous plus de détails sur la composition de la population de Nogent-le-Rotrou (source l’INSEE : ici) :

Si nous remontons jusqu’aux données INSEE de 1975, cela permet de bien mesurer le vieillissement de la population de Nogent-le-Rotrou. Cela permet également de nous rendre compte que le déclin de la population est un phénomène qui va structurellement se dégrader avec les années.

Répartition de la population de Nogent-le-Rotrou de 1975 à 2015

Cette baisse de la population est d’autant plus préoccupante qu’elle va mécaniquement augmenter la dette de la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *