De l’importance de ne pas prendre les vessies pour des lanternes

Considérer les citoyens comme adultes à même de comprendre la réalité et de se
construire leur propre opinion, en leur fournissant des informations complètes et
vérifiées, c’est garantir une démocratie vivante.

Dans le MAG N° 35, en page 10, un article en double page, informe les lecteurs sur la mouture du budget 2019 adopté par le conseil municipal, sous le thème
« Ces investissements sont-ils superflus? NON »
L’article reprend des propos du maire recueilli par l’Echo républicain :

« François Huwart prend aussi pour exemple les 1.100 points de l’éclairage public qui ont été remplacés. « Cela coûte un million d’euros mais c’est subventionné à 70 % et amorti, pour la part restante à charge de la ville, en 5 ans, grâce aux 60.000 euros d’économie d’énergie annuelle ».

Les nogentais ne peuvent que se féliciter de l’investissement dans de nouveaux
luminaires, réduisant la consommation d’électricité et donc faisant réaliser des
économies sur le budget municipal évaluées à 60 000 € par an.

Cependant, à vouloir tordre les chiffres dans tous les sens afin de conforter une
argumentation fragile, on finit par embrouiller le Citoyen.

L’investissement de 1 000 000 d’euros a été financé en totalité par de l’argent public provenant des impôts et des taxes payés par tous, 30 % par le budget communal et 70 % par des subventions publiques, donc 100 % d’argent public.

Alors, affirmer que l’amortissement se réalise seulement sur les 300 000 euros
financés par la commune, c’est passer aux oubliettes les  700 000 autres euros
provenant aussi de nos impôts.

C’est un leurre intellectuel.
La réalité est que le retour sur investissement est de 1 000 000 € (montant de
l’Investissement) divisés par 60 000 € (économie annuelle) soit un retour sur
investissement en  16.6 ans.

Cet arrangement avec les chiffres devient plus inquiétant quand il se transforme en « désinformation ».

Ainsi dans le même  article, dans le chapitre « La Ville maîtrise-t-elle ses coûts de
fonctionnement ? Oui », le MAG compare le nombre d’agents municipaux de Nogent (155) avec les effectifs d’autres communes.

Pour le MAG, Mainvilliers compterait  410 agents ! Or le débat d’orientation budgétaire de Mainvilliers indique que la ville compte 191 agents.
Un écart de 219 agents, un écart de 100%! Est-ce une erreur, une lecture incompétente de la réalité, une manipulation des chiffres, un mensonge?
Dans tous les cas cette vérification peut mettre le doute sur la sincérité des chiffres répandus par la municipalité et son premier édile.

Nous pensons que la Ville de Nogent le Rotrou doit, en conformité avec la loi, mettre à disposition des électeurs, toutes les informations municipales et sous une forme facilement accessible (OPEN DATA).
Le contrôle de l’action des élus par les citoyens, demande une totale transparence des données publiques.

Une réponse sur “De l’importance de ne pas prendre les vessies pour des lanternes”

  1. De nouveaux éclairages publics ont été installés avenue de la Victoire, en remplacement de ceux jusqu’alors en place et peu efficaces.
    Bien que plus globalement lumineux, ils ne sont pas complètement satisfaisants reprenant en partie les travers de leurs prédécesseurs.
    Nous constatons en effet un trottoir sur-éclairé, là où les mats sont implantés, et une insuffisance très nette sur celui lui faisant face.
    On aurait pu remédier à cette lacune, qui caractérisait déjà l’ancienne installation, en utilisant des mats d’une plus grande hauteur et en misant
    sur l’orientation des crosses et des luminaires pour une meilleure répartition du faisceau lumineux.
    Elémentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *