Plan d’eau de la Borde à Margon

Plaidoyer pour une démocratie active à Nogent

Dans le magazine municipal  N° 35 de mai 2019, le Maire de Nogent le Rotrou, François HUWART sur une pleine page nous fait part de sa vision et de son projet pour le plan d’eau de la Borde (commune d’Arcisses) :

«  Il faut maintenir ici l’aspect loisirs nature et ne pas défigurer le site, ni en changer la vocation pour y installer des loisirs plus à la mode mais qui ne correspondent pas à l’esprit du lieu. D’autres plans d’eau le font très bien. Mais pas ici »

Ainsi a tranché Monsieur Huwart sur le devenir du plan d’eau. Circulez, il n’y a rien à voir !

La fin de l’exploitation du site met à la disposition des populations  42 hectares de surface d’eau, un véritable atout et un fort potentiel aux portes de la ville.

Que faut-il en faire ? Qui décide ?

La base de loisirs fut créée en 1997 dans le cadre d’un syndicat intercommunal entre Nogent-le Rotrou et Margon (aujourd’hui ARCISSES) : le BASEL. Ce syndicat a pour objet de promouvoir l’aménagement d’une base de loisirs incluant un plan d’eau, des équipements à vocation touristique et de loisirs.

La situation nouvelle avec la fin de l’exploitation d’extraction d’agrégats et la restitution du lieu à la collectivité est une étape dans la vie et la destination des étangs.

Afin de définir ce que doit devenir le site et décider de ces futurs aménagements les habitants  auraient pu être entendus et consultés, dans une démarche participative et de co-construction :

  • Analyses et enquêtes sur l’utilisation actuelle du site,
  • Recueil des  attentes des différents utilisateurs, des habitants de Margon, de Nogent le Rotrou, de la communauté de commune du Perche
  • Elaboration de plusieurs scénarii chiffrés correspondant aux attentes et au projet politique du BASEL, et s’intégrant dans une vision globale de l’aménagement de la ville et de son attractivité.
  • Consultation des habitants  sur le scénario à retenir.
Résultat de recherche d'images pour "Etang de la borde"

Alors que la ville est en recherche d’attractivité nouvelle, de capacités touristiques régénérées, alors que la municipalité annonce de lourds investissements pour réaliser une voie verte  entre la ville et le plan d’eau, des décisions importantes sont prises sans aucune concertation avec la population sans vision globale d’aménagement.

Nous sommes persuadés qu’une autre gestion municipale est possible, plus démocratique, plus participative, plus vivante, plus dynamique, à même de fédérer les habitants du territoire, dans des projets partagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *